L’affaire a maintenant été résolue, mais la censure qui a été faite de la publication de cette photo sur Facebook est très révélatrice de notre  : un simple share ferait de chacun de nous un puissant rebelle. Le contient sa propre contestation.