La vidéo se passe de longs commentaires : perdue dans une 95 % des tournages s'effectuent en numérique, la séculaire société Kodak est obligée de liquider une à une ses usines de production de pellicule. Tout n’est pas complètement terminé pour l’argentique, puisqu’un accord a été signé cet hiver avec les majors hollywoodiennes qui les engage à tourner encore une partie de leurs productions sur support film, permettant à de maintenir une activité restreinte. Mais celle-ci reste très éloignée de la gloire qu’a connue longuement la firme par le passé.

[via]