Le Malentendu

 – 19 minutes –  – Prod. À compte d’

« Je m’appelle Jérôme Stratti. Je travaille à l’. J’ tué l’Extrême Droite.
Pour des raisons politiques… Enfin, je crois…
J’avais besoin de faire quelque chose, d’imprimer ma marque…
Voilà les événements qui ont précédé mon acte. »

Le Malentendu est un court métrage d’une vingtaine de minutes en noir et , tourné à l’automne 2012. Fascinés par le des flammes qui se consument et la symbolique du , nous nous sommes inspirés du mythe d’Érostrate et des films socio-politiques des annnées 70 : Le juge Fayard dit Le Shériff, la période anarchiste de Jean-Pierre Mocky et Que la bête meure. Nous avons ancré l’ antique dans une radicalement contemporaine, envahie par la et l’histoire prolétaire : les questions de la et de la marque de l’homme dans la société nous y ont alors semblé d’une actualité toujours… brûlante.

Ces thèmes ont étés l’occasion d’un long , mené avec le scénariste Christophe Cadot, pour développer le plus justement possible les personnages et les rendre crédibles. Le a été admis à de nombreux , et a été conseillé par Richard Sidi de la Maison du Film Court et Florent Bôle de la société de Regain, SAS. Le a eu lieu en décors naturels, sur , en proche banlieue et à la fonderie Roger d’Égreville (Seine et Marne). La production a été soutenue par un appel à souscriptions via le site Page du projet sur Ulule.

Le a été projeté à la maison de la SACD dans le dans le d’une soirée rencontre de la Maison du Film Court et a reçu le du meilleur scénario de court métrage au Noida International Film Festival.

Jérôme Stratti
Tanao Nouraud
Stratti
Bernard Vergne
Scénario
Christophe Cadot & Benoît Mars
Image
Antoine Mocquet
Florent Castellani &
Décors
David Artigala
Anne Monier
Maquillage
Charles Guilloux
Nicolas Morillon
et production
Benoît Mars
Visa d’exploitation
137 243