Articles étiquetés « Sergio Leone »

Texte3 janvier 2021

Quand j’étais jeune, je croyais en trois choses : le , le rédempteur du cinéma et la . Maintenant, je crois juste en la dynamite.

Suite ≻

Vidéo15 octobre 2018

Depuis les débuts de ce et de ma , c’est l'un des cinéastes qui suscitent en nous le plus de respect et d’admiration. La vénérable cinémathèque vient de mettre en ligne une class, animée par , rembobinements inclus, que le maestro a donnée à l’occasion des cinquante ans du lieu et d’une de l’incroyable Il était une fois la révolution, quelques années avant sa mort. L’occasion de remettre à sa place ce tâcheron de Bogdanovich, de subir des de l’ vis-à-vis du western italien et d’asséner quelques vérités toujours indispensables à entendre sur l’ de l’affabulation du cinéma.

Suite ≻

Texte7 juin 2017

Sagesse matinale et citations approximatives

Notre très estimable consœur Nathalie Sejean ayant relancé la mode, ayant toujours préféré les maximes Shadok au Discours de la , nous nous joignons à ses efforts pédagogiques pour dévoiler les quelques aphorismes qui nous ont marqué durablement, dans ce aussi ingrat que passionnant qu’est la réalisation de films.

Suite ≻

Lien9 décembre 2015

10 films qui auraient pu ressembler à tout autre chose

Comme nous le rappelons chaque jour, ou presque, le cinéma est une industrie. Contrairement à un qui peut espérer achever d’une manière ou d’une autre, le a besoin d’une équipe et de moyens, quelle que soit leur importance. Ainsi, l’ du cinéma est peuplée de films qui n’ont jamais pu se faire : Napoléon par Stanley Kubrick, Dune par Alejandro Jodorowsky, Don Quichotte par Terry Gilliam, les superhéros de Stan Lee adaptés par Alain Resnais… Cette nouvelle liste est intéressante car elle s’intéresse aux films qui ont fini par se faire, mais qui auraient pu connaître un tout autre . Tout comme, par exemple, Le Parrain aurait pu être réalisé par… Sergio Leone

Suite ≻

Texte5 novembre 2014

Sorties du 5 novembre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻