Articles de la catégorie « Texte »

Texte6 mars 2020

Rire jaune

Nous n’avons pas vraiment souvenir d’avoir déjà assisté au suicide d’une revue, qui plus est sans dépôt de bilan. Nous n’avons jamais vraiment adhéré à ce titre, notamment pour sa des auteurs qui a fait plonger bien bas à peu près tout le cinéma qui voulait échapper à l’. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à avoir quelques réserves avec leur ligne éditoriale. Mais l’événement dépasse largement ce genre de clivage. Même si l’on sait bien, depuis longtemps, que la contre-culture qu’ils revendiquent et leur constitution en société financière les rattachent d’une manière ou d’une autre à ce capitalisme qu’ils tentent de combattre, le sabordage soudain d’une moitié de la rédaction des Cahiers du cinéma laisse pantois. L’ogre d’ordre et d’or n’en finit vraiment pas d’ingurgiter le moindre recoin qui lui échapperait.

Suite ≻

Texte11 août 2019

L’indispensable deuxième recensement exhaustif et à jour de tous les appels à scénarios, résidence d’écritures, concours, etc.

Grâce à l’excellent collectif Synaps, notre précédent article sur les de films en cours de production se voit considérablement étoffé par trois pages à retenir :

Suite ≻

Texte16 juillet 2019

Le temps des records                                          

Suite ≻

Texte19 février 2019

D’énoncer

Après avoir parcouru quelques indispensables ouvrages consacrés à l’ de , c’est en s’attaquant à l’insurmontable somme de Paul Ricœur, Temps et récit, que nous trouvons à nouveau quelques richesses conceptuelles à se mettre sous nos dents de raconteur. Encore en cours de lecture des quatre quarts de cette œuvre somme, en voilà déjà quelque modeste évocation.

Suite ≻

Texte7 février 2019

Des espoirs

De désolement il peut être largement question à propos de ce film : réalisant cinquante fois moins d’entrées que n’importe quel , distribué à grand peine dans trois pays six mois après sa sortie aux États-Unis, suscitant de rares critiques autant élogieuses qu’invisibles, rien ne semble vraiment rendre justice à la réussite impressionnante de cette première réalisation de Boots Riley, Sorry to bother you.

Suite ≻

Texte31 janvier 2019

Parce que ce , naguère indépendant, fête aujourd’hui ses cinq premières années, parce que cette année devrait nous voir retourner avec grand-joie dans les eaux troubles de la , parce qu’il n’est jamais trop tard pour en revenir à la racine, voilà les multiples racines des prédicats et des substantifs qui forment notre métier :

Suite ≻