Articles de la catégorie « Texte »

Texte14 décembre 2018

Ivresse livresque

Comme il est de mode, en cette période de l’année, de conseiller quelques lectures, voilà, en forme de et de conseils, les meilleures lectures de ces derniers mois de livres, plus ou moins récents, qui concernent le cinéma :

Suite ≻

Texte4 octobre 2017

Des offres et des sociétés

La sortie du dernier rapport du CNC sur la géographie du cinéma dans la France de 2016 est l’occasion, toujours pertinente, de mettre à jour les connaissances sociologiques de cet art : il en ressort notamment que le cinéma reste une activité de vieux, sauf dans les multiplexes, qu’il demeure la première sortie tous secteurs culturels confondus, et que le relief est en net déclin.

Suite ≻

Texte29 juin 2017

Des torrents et des sources

Cette semaine, l’actualité culturelle a été ébranlée par la fermeture du site T411. Ce site était devenu l’un des plus grands annuaires de téléchargement d’œuvres – plus ou moins – d’art via le protocole BitTorrent. Ses origines québécoises l’avaient spécialisé dans le domaine des œuvres en version française, sur lequel il s’était imposé. Sa destruction immédiate suite aux impulsions belliqueuses de la SACEM et de l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle remettent sur le devant de la scène les problèmes d’accès à la à notre époque.

Suite ≻

Texte16 juin 2017

L’art et le cochon

Nous n’évoquons pas – plus – souvent l’actualité des sorties en salles, malgré un attachement indéfectible à ces lieux aussi essentiels que désertés par notre . Mais aujourd’hui, nous ne pouvons éviter d’évoquer la sortie presque « dissimulée » du dernier opus superhéroïque, Wonder Woman, car elle cristallise une tendance fondamentale qui laisse un tantinet à désespérer quant à l’avenir de cet « art ».

Suite ≻

Texte1 juin 2017

Curiosité de la psychologie des foules cinématographiques

Dans notre enfance, nous étions adepte du magazine Science & vie junior dont le slogan « Parce que la est un très beau défaut » résonne encore aujourd’hui comme une vérité inépuisable. Grandissant, nous avions vite senti combien le cinéma est le prolongement naturel de cette attitude qui nous anime bien encore. La , qui ne finit pas de nous étonner par sa clairvoyance, vient souligner cette caractéristique inouïe du cinéma.

Suite ≻

Texte15 mai 2017

Commune subversion

Après avoir vu quelques milliers de films, il est toujours réjouissant d’être encore surpris, ému, retourné par de nouvelles découvertes. Le mot subversif n’en signifie pas moins : subvertir, c’est, étymotologiquement, renverser, mettre sens dessus-dessous. Au premier abord, c’est d’abord le spectateur qui est bouleversé. Le La Commune (Paris, 1871), découvert l’année dernière, fait partie de ceux-là. Le , Le Cinéma, art subversif, que nous venons de terminer, le précède et le prolonge bellement.

Suite ≻

Texte28 décembre 2016

Changement de bobine

Cette morne année cinématographique continue de détonner par son obituaire : vous avez dû remarquer comme moi que les pages d’actualités viennent d’être envahies d’hommages à une certaine comédienne décédée hier – et je ne parle pas de l’inusable compagne à l’écran de Louis de Funès décédée le même jour. Cette invasion médiatique est l’occasion de revenir sur l’année 2016, de la mort de à celle de , et de nos inquiétudes pour l’année suivante… au cinéma.

Suite ≻

Texte8 novembre 2016

Mâcher/Brûler/Écraser — Petite anthologie matérialiste du mashup pelliculaire

Cet article a été écrit pour l’impressionnante encyclopédie en ligne du mashup qui nous en permet l’aimable reproduction et dont nous vous recommandons vivement de lire l’ensemble et d’en suivre l’actualité.

Le mot mâcher jouit en français d’un télescopage de sens qui, par mise en abyme, ne peut faire que le bonheur des mashupeurs : mâcher vient du latin masticare, au sens de « avaler, se pénétrer d’une chose », mais aussi de l’indo-européen meyḱ (ou meyǵ) qui, lui, signifie « couper quelque chose sans faire une section nette, déchirer », et a donné, en anglais, mix et… mash, aux sens plus larges de « écraser, meurtrir, broyer, piler ». Cette collusion sémantique sur laquelle nous ne nous étendrons pas davantage est le minimum que pouvait espérer ce courant que d’aucuns qualifient de révolution du cinéma. Pour mieux pénétrer cette , nous proposons ici de revenir sur son passé, non pas étymologique, mais artistique, en approchant des cinéastes, principalement expérimentaux, qui ont tenté de mâcher le sans relâche et sans peur d’écraser, ni de meurtrir, broyer ou piler les images.

Suite ≻

Texte21 juin 2016

Le Réel, c’est quand on se cogne

Suivant activement les hauts et les bas de cette Réalité Virtuelle promise depuis – au moins – une décennie, nous avons le plaisir de vous faire part à son sujet, d’un point de vue finalement peu développé : celui d’un réalisateur passionné par son métier depuis son enfance… et toujours prêt à remettre l’ouvrage dessus.

Suite ≻

Texte12 mars 2016

Des disquettes en 2016

En découvrant cette vidéo de François Bon sur la perte des écrits que l’écrivain peut connaître, relayée par Nathalie Lenoir qui semble avoir déjà expérimenté de telles tragédies, je ne peux m’empêcher de penser à ces piles de disquettes remplies de sauvegardes de fichiers de texte dans mon enfance… À l’, les disquettes – souples, bien sûr ! – pouvaient stoker à peine 1 Mo de données, ce qui n’était pas loin des limites des ordinateurs courants, dont les traitements de texte rudimentaires étaient tellement limités qu’il fallait entamer un nouveau fichier tous les quelques milliers de lignes… Et pourtant, déjà, était mise en avant l’indéniable sécurité de ces supports. Faudrait-il encore compter dessus à notre époque ?

Suite ≻

Texte29 février 2016

Le Roi-Auteur

Entre les classements de fins d’année, les annonces aux nominations des différents prix, César, Oscars et consorts, ou cette conférence de Jean-Baptiste Thoret, le constat n’est que de plus en plus incontestable : le cinéma français est dans la fange. À l’heure des remises en question, plutôt que de rejeter la faute sur les autres, en tant que réalisateur français en activité, nous voudrions envisager comment, ici, maintenant pourraient être réalisés des films meilleurs que cette triste moyenne.

Suite ≻

Texte3 septembre 2015

Nobody knows anything

Un certain minimum de  — ou de compréhension — est la précondition matérielle inexorable pour qu’un voie le jour.

Ceci semble une évidence . Le cinéma est l’unique art à être né au vingtième siècle. D’abord phénomène de foire, il s’est très vite lié au monde industriel, et notamment à son versant le plus capitaliste. Depuis sa naissance artistique, au tournant des années 1900-1910, les films sont devenus des produits dont on n’a eu de cesse de compter les succès et les échecs, tout comme on analyse les chiffres de ventes des objets manufacturés. Les comptes en milliards de dollars ne datent pas d’aujourd’hui, et ont peu à peu permis de transformer le spectacle forain en cette puissante économie que l’on connaît maintenant.

Suite ≻

Texte28 juillet 2015

Vallées et mirages

Dans , il y a la réalité et il y a le cinéma. Dans du cinéma, il y a des effets spéciaux, qui, aujourd’hui, est largement dominé par les images de synthèse, celles qu’on appelle CGI en bon anglais et infographie en bon français. Vous n’êtes pas sans savoir que cette technique industrielle a pris une part de plus en plus dominante, ces dernières décennies, dans la cinématographique, notamment hollywoodienne, et notamment dans ces blockbusters qui occupent les écrans la moitié de l’année maintenant. Or, cette année, cette a été secouée, presque jusqu’à la schizophrénie, par plusieurs événements contradictoires sur lesquels nous revenons maintenant avec notre coutumière capacité à relier entre eux des événements qui paraissent indépendants – c’est ce que certains appellent l’intelligence, paraît-il…

Suite ≻

Texte16 juillet 2015

WE❤︎SPOILER

Oui, vous nous avez bien lu et Wikipedia le confirme : Derek Christopher Shepherd, l’un des protagonistes de la discutable Grey’s Anatomy est décédé dans l’épisode diffusé par la chaîne ABC le 23 Avril dernier. Vous me direz, qu’est-ce qu’on en a à faire ? Pourquoi parler de cette série que nous ne regardons même pas ? Si nous abordons ce sujet, sans prendre de pincette, c’est qu’il remet au goût du jour le soi-disant problème des spoilers. Et, là-dessus, nous avons plein de choses à dire, jusqu’à en conclure Attention ! Nous allons dévoiler la conclusion de cet article !! que les spoilers ne spoilent rien du tout.

Suite ≻

Texte29 juin 2015

À la racine

Pour reprendre ce joyeux blog, rien de tel que de se repencher sur les racines de notre sujet de passion : le cinéma, et son invention. Une fois de plus, les Anglais viennent jouer les trouble-fêtes, et nous feraient presque croire que ce ne serait ni les Français, ni un Américain qui auraient inventé ce joyau…

Suite ≻

Texte16 juin 2015

De quelques redressements

On oublie parfois que le cinéma est aussi une , et une de nos principales motivations, lorsque nous avons créé ce blog, a été de faire le lien entre les belles apparences du monde du cinéma — qu’elles s’appellent star system ou Festival de Cannes — et le cambouis des industries qui font tourner le système derrière. Aujourd’hui, nous devons donc relayer les informations qui agitent ce dernier domaine, en , et qui sont des plus agitées…

Suite ≻

Texte11 février 2015

11 février 2015

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte10 décembre 2014

Sorties du 10 novembre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte28 novembre 2014

Le cinéma fait-il vivre ?

C’est important les comptoirs dans le cinéma : nos bureaux sont trop petits pour nous y réunir, l’animation des cafés emporte l’inspiration et on ne rechigne pas à un verre pour se désinhiber un peu… Combien de chefs-d’œuvre n’auraient pas vu le jour sans ces rencontres sur le zinc ? Aujourd’hui, nous débattons avec le réalisateur Mahi Bena d’une des majeures préoccupations de notre profession : le cinéma fait-il vivre ?

Suite ≻

Texte27 novembre 2014

Sorties du 26 novembre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte5 novembre 2014

Sorties du 5 novembre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte29 octobre 2014

Sorties du 29 octobre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte27 octobre 2014

La plus grande cinémathèque du monde

Imaginez un service de vidéos à la demande disponible gratuitement sur tous vos appareils, contenant le plus large catalogue de films et de séries possibles, avec des vidéos d’une qualité inégalée, sous-titres inclus. Ce service dont vous avez dû entendre parler existe déjà, et fait l’actualité de la rentrée. Il s’appelle PopcornTime et surpasse sans hésitations toutes les autres offres existantes. Que faut-il en penser ?

Suite ≻

Texte23 octobre 2014

Sorties du 22 octobre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte15 octobre 2014

Sorties du 15 octobre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte8 octobre 2014

Sorties du 8 octobre 2014

Comme disait l’autre météore surévalué, « tout a deux métiers : le sien et critique de cinéma ». Et pourtant, souvenez-vous de votre dernière sortie au cinéma : arrivé devant les panneaux rétro-éclairés qui font office d’affiche, vous avez tant hésité sur le à voir que vous avez failli loupé la séance. Votre emploi du temps effréné vous avait empêché de décortiquer les cent quarante pages mensuelles de Positif et de vous faire votre propre avis.

Pour résoudre ce drame quotidien, nous vous offrons cette rubrique hebdomadaire Le film à (ne pas) voir, qui se penche sur les nouveaux films à l’affiche… de manière radicale. Volontairement, notre choix se limitera à uniquement deux films : celui qu’il faut absolument voir, et celui qu’il faut impérativement fuir. Mais, comme nous ne sommes pas critique professionnel, nous ne sommes pas invité aux projections presse et devons donc avouer, non, que nous n’avons pas (encore) vu les films dont nous parlons.

Suite ≻

Texte28 juillet 2014

Le « Comic-Con » expliqué aux Français

Hier, entre Tijuana et Los Angeles, a fermé ses portes la quarante-sixième édition du fameux San Diego Comic-Con International. Ce salon, initialement consacré aux comics, n’accueille qu’environ 130 000 personnes, soit le quart de notre présidentiel Salon de l’Agriculture, voire le dixième de notre encore plus indispensable Mondial de l’automobile. Cependant, c’est devenu pour une certaine frange de l’ du cinéma un événement incontournable que nous nous devons mentionner… sans pour autant le cautionner bien sûr.

Suite ≻

Texte4 juin 2014

Les Divertissements

Après le rencontré par les camemberts liés à l'argent et au travail, nous revenons avec un nouveau trio de diagrammes consacrés aux divertissements culturels. C’est l’occasion de faire un point salutaire et impartial sur les pratiques culturelles et divertissantes des habitants de notre beau pays : quelles sont les sorties préférées des Français ? Quel écran est le plus disputé à la maison ? En quoi les électeurs FN se distinguent-ils du reste de la population ?

Suite ≻

Texte28 avril 2014

Une mise au point

Après avoir évoqué les caméras ultra portables ou le cinéma immersif, nous ne pouvons passer à côté de ce qui devrait être l‘une des prochaines révolutions dans le domaine des caméras : les caméras plénoptiques. Nous ne parlons pas ici d’une énième amélioration de la résolution ou de la sensibilité des appareils déjà existants. Mais d’une vraie révolution, en ce qu’elle supprime une des limitations les plus importantes et les plus anciennes : la mise au point.

Suite ≻

Texte16 avril 2014

Base de données KORDA

Un court billet pour partager avec vous ce lien bien utile : ça a beau émaner de l’Union européenne et ressembler à un site fait au siècle précédent, son recensement de toutes les aides disponibles en Europe pour l’écriture, la et la post- de métrages, quelle que soit leur longueur nous paraît assez indispensable.

Suite ≻

Texte4 avril 2014

Note sur l'intention

Le cinéma partage, avec l’enfer, qu’il est pavé d’intentions, bonnes ou mauvaises : tout scénario se doit d’être accompagné d’une note d’une page ou deux précisant les intentions du . Le problème pour les auteurs, à ce stade, est de ne pas tomber en enfer. Celui pour les lecteurs de scénarios, comme pour ceux de ce blog, est de ne pas décrocher avant la fin du texte.

Suite ≻

Texte27 mars 2014

Les séries ont-elles tué le cinéma ?

C’est important les comptoirs dans le cinéma : nos bureaux sont trop petits pour s’y réunir, l’animation des cafés emporte l’inspiration et on ne rechigne pas à un verre pour se désinhiber un peu… Combien de chefs d’œuvre n’auraient pas vu le jour sans ces rencontres sur le zinc ? Aujourd’hui, nous débattons avec le critique Mathieu Macheret d’une des grandes questions de notre : les séries ont-elles tué les films ?

Suite ≻

Texte17 février 2014

Une souris sur la tête

Si j’ai pris plaisir à écorner gentiment l’engouement actuel pour ces annonces de nouvelles caméras « révolutionnaires » qui sortent presque chaque mois, je ne peux pas nier suivre de très près l’évolution passionnante que ces objets connaissent actuellement. Ma favorite dans cette féroce compétition technico-marketing est la GoPro. Et je vais vous prouver qu’elle constitue, assûrément, l’un des avenirs du cinéma.

Suite ≻

Texte11 février 2014

L'utilisation de notes 2.0

Suite à la lecture du très bon article de Nathalie Lenoir, m’est venue une interrogation à propos de ces beaux cahiers à spirales qu’elle utilise : comment fait-elle pour y collecter les vidéos YouTube qu’elle évoque ? Comme on trouve toujours plus geek que soi, je vous présente trois outils assez indispensables pour les phases de recherches, en amont de l’écriture à proprement parler de scénario.

Suite ≻

Texte10 février 2014

Get up, stand up

Il y a, d’abord, tous ces philosophes, forcément barrés, qui ne pouvaient penser qu’en marchant : Aristote et ses péripatéticiens, Kant et son immuable marche quotidienne, Rousseau, Nietzsche, Kierkegaard… Il ne faut pas oublier non plus, comme le rappelle Daniel Girardin, ces autres artistes, à peine plus sains d’esprit, tout dévoués à marcher : les surréalistes, Rimbaud… Il y a cet Alain Cavalier qui, lors de sa dernière conférence, pourtant feutrée, resta debout toute l’heure et demie, et il fut brillant. Il y a cette distance moyenne parcourue à pied, chaque jour, par l’être humain et qui a été divisée par quatre en un siècle. Enfin, il y a ce grand avertissement qui commence à prendre de l’ampleur : « Sitting is the new smoking ».

Suite ≻

Texte8 février 2014

Études des genres

Je n’ose à peine y croire moi-même, et vous avoue qu’à chaque sortie de ces séances je fus pris d’un doux questionnement et d’un vif pincement de peau du genre « sont-ce bien là des films surgis de not’ vieux terroir qu’j’viens de voir ?». Genre, je n’y croyais pas. Mais si. Mesdames et messieurs, depuis ce début d’année, je dois reconnaître avoir vu deux bons, voire très bons films français.

Suite ≻

Texte6 février 2014

Messieurs les censeurs, bonsoir

Un nouveau rebondissement à propos du pourtant sage Nymph()maniac : les interdictions à l’entrée aux mineurs de moins de 12 et 16 ans ont revues à la hausse à respectivement 16 et 18 ans, après la sortie des films. Suite aux actions de cette belle association Promouvoir vers laquelle je ne mettrai même pas de lien tant la qualité de leurs actions n’a d’égale que l’immondice de leur site .

Suite ≻

Texte3 février 2014

Assassin de la police

Comme toute personne ayant à écrire fréquemment et passionnée par son médium, la question de la typo se pose très vite lors du développement d’un scénario. Et là, permettez-moi de vous révéler que les normes en vigueur, même actuellement à Hollywood, sont d’une obsolescence incroyable.

Suite ≻

Texte31 janvier 2014

Bonjour, cinéma

Légèrement anxieux à l’idée de ces premiers mots, sur ces pages encore vierges, je souhaite la bienvenue à tous ceux qui lisent et liront ce blog. Pas de manifeste encore à revendiquer, cela viendra vite avec le temps. C’est ma première publication de la sorte et j’espère qu’elle vous apportera autant de plaisir que j’en trouve à l’écrire.

Suite ≻

Vous êtes à la fin des articles de ce blog. N'hésitez pas à me relancer pour en produire d'autres.